Les espaces mixtes

Ce sont initialement des zones de transitions entre la plaine et la forêt où les terrains cultivés occupent les sols plats au contact de la plaine et remontent le long des petits cours d'eau affluents de l'Argens.

Le passage des grandes voies de communication (voies ferrée, RDN 7, A8...) et le développement de l'urbanisation altèrent aujourd'hui cette perception. Mais l'alternance des espaces boisés et des espaces agricoles qui se mettent mutuellement en valeur, produit des paysages de très belle qualité.

La persistance de l'agriculture, notamment de la vigne, permet de ménager des ouvertures de taille conséquente dans la couverture boisée qui domine au nord de la plaine. Ces ouvertures participent à la diversité des ambiances et donnent l'image d'un terroir vivant. Bien que paradoxalement le réseau viaire local ait tendant à les rendre peu accessibles et souvent confidentielles, ces zones constituent les premiers-plans et le paysage proche visible depuis la RDN 7 et depuis l'autoroute. En outre, les terrains cultivés en bord de voie autorisent de belles échappées sur les lointains. 

back to top